Accueil InformationImmobilier L’accession à la propriété au fil du temps

L’accession à la propriété au fil du temps

par Sylvain Lapointe
0 commentaire

Avez-vous la même réaction que moi face à la hausse des prix de l’immobilier? Vous demandez-vous comment les gens font pour se permettre l’achat de maisons avec la hausse des prix que le marché subit depuis le début des années 2000?  Depuis plusieurs années je me dis qu’une correction du marché immobilier est imminente.  Cependant, avec le contexte actuel, j’ai l’impression que la situation pourrait se poursuivre encore quelque temps. 

J’ai récemment mis la main sur une statistique intéressante dans le Wall Street Journal qui pourrait expliquer en partie ce qui permet aux propriétaires d’acheter des maisons aux prix actuels.  L’article mentionnait que le taux hypothécaire 30 ans avait atteint un creux historique de 2,98 %.  Le taux hypothécaire au Canada, auprès d’un courtier, est présentement de 1,84 % pour 5 ans et de 2,44 % pour 10 ans.

Même si les statistiques font référence au marché américain, elles peuvent très bien refléter la situation au Canada.  La diminution des taux d’intérêts depuis plusieurs années a permis à plusieurs propriétaires de diminuer leurs coûts d’emprunt à un niveau sans doute sous-estimé par plusieurs.

Le prix des maisons depuis 30 ans a connu une augmentation fulgurante tant aux États-Unis qu’au Canada.  Cependant, il faut regarder plus loin que le simple prix afin d’obtenir un portrait de l’abordabilité du marché de l’immobilier.

Si l’on compare le prix de vente médian d’une maison en 1990 aux États-Unis à celui d’aujourd’hui, on obtient une hausse de près de 190 % alors que la hausse du paiement hypothécaire mensuel n’a augmenté que de plus ou moins 40 %. 

Depuis le début du siècle, la hausse du prix de vente médian est de 90 % alors que la hausse du paiement hypothécaire mensuel n’est que de 8 %. Au cours de la même période, l’inflation a connu un bond de plus de 50 %.

Si l’on compare maintenant ces chiffres depuis 2005, l’augmentation du prix de vente est de 26 % alors que le paiement mensuel est en baisse de 9 %.

Même si le prix des maisons est en hausse de façon très significative, le coût mensuel résultant de ces hausses est nettement plus faible.  L’avantage de détenir une hypothèque à taux fixe est de stabiliser votre paiement mensuel alors que votre revenu annuel devrait normalement augmenter avec le temps.  Ce qui fait que le coût de posséder une maison devrait être plus abordable au fur et à mesure que la carrière progresse.

Avec la hausse des prix des résidences, j’ai rapidement réalisé que les gens achètent davantage en fonction du montant du paiement mensuel que du prix total de la maison. 

Évidemment le fait d’être propriétaire d’une résidence apporte beaucoup plus de dépenses que le simple paiement hypothécaire.  Cependant, d’un point de vue strictement financier, avec les taux d’intérêts qui ont atteint un creux, les gens seront ravis lors de leur renouvellement hypothécaire.  Cette économie leur permettra sans doute de mettre davantage d’argent de côté afin de financer leur retraite!  

Les renseignements contenus dans ce présent article ont été préparés par Sylvain Lapointe, un conseiller en placement inscrit auprès de Valeurs Mobilières PEAK inc. ; ils ont été obtenus de sources que nous croyons fiables, mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets. L’auteur ne se tient pas responsable des décisions financières des lecteurs suite à cette lecture. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Valeurs Mobilières PEAK inc.  Valeurs Mobilières PEAK est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

Vous aimerez peut-être aussi